Il Est Écrit

Articles

Pourquoi cet arbre en Éden?

Pourquoi Dieu a-t-il placé dans le jardin d’Éden un arbre maléfique, l’arbre de la connaissance du bien et du mal ? Pourquoi a-t-il lui-même tenté Adam et Ève ?

Sylvain (Montréal)

 

Voilà une question qui revient très souvent parmi nos auditeurs ! Et pour cause… On se demande ce que cet arbre du mal vient faire dans un monde parfait (voir Genèse 1.31).

Il faut d’abord relever ce que dit l’apôtre Jacques à propos de Dieu :

«Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal et ne tente lui-même personne.»  (Jacques 1.13)

C’est bien ce qu’on pensait ! Si Dieu est bon et juste, il ne peut pas tenter ses créatures. D’ailleurs, il dit à propos de l’arbre de la connaissance du bien et du mal : «Tu n’en mangeras pas et tu n’y toucheras pas, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.» (Genèse 2.17). Il est bien clair que Dieu veut éviter à nos premiers parents l’expérience et les conséquences du mal.

Mais alors, que fait cet arbre dans le jardin?

En fait, pour répondre à cette question, il faut revenir à l’origine cosmique du mal. La Bible révèle que le mal a commencé  dans le monde des anges, à travers un chérubin devenu «Satan», l’adversaire de Dieu. Sans rentrer dans les détails, les Écritures nous expliquent que le mal est, au départ, un péché d’orgueil, d’arrogance (Ézéchiel 28.13-17), le choix d’un être libre (Lucifer) de dire non à Dieu et de vouloir vivre indépendamment de son Créateur. Ayant exposé ses thèses dans les cours célestes, Satan a entraîné dans ses accusations et sa révolte contre Dieu une partie des anges (mais pas la majorité) : 2 Pierre 2.4 ; Jude 6 ; Apocalypse 12.4,7,8 .

Dès lors, ce combat moral et spirituel a pris une portée cosmique et tout l’univers a dû se positionner : avec ou contre Dieu.

Quand celui-ci a créé Adam et Ève, la révolte avait déjà eu lieu. Or, le Créateur avait formé l’homme et la femme à son image, c’est-à-dire capables d’aimer librement, de penser et de choisir. Dieu ne pouvait leur cacher l’existence du mal dans l’univers. Autrement Satan aurait eu beau jeu d’accuser le Créateur de garder ses créatures dans l’ignorance, de régner sur eux comme un tyran. Dieu devait donc instruire l’homme sur le mal, son existence et sa nature, et l’inviter à s’en garder, à choisir le bien, la vie, la dépendance libre vis-à-vis du Créateur.

Dieu a donné cette instruction à Adam et Ève à travers les deux arbres au milieu du jardin : l’arbre de vie (symbole de l’union avec Dieu) et l’arbre de la connaissance du bien et du mal (symbole de la séparation d’avec Dieu).

Dieu n’a en aucune manière tenté l’homme, mais il l’a instruit sur le bien et le mal, et l’a invité avec force à choisir le bien, à se garder du mal. Mais il devait laisser le libre choix à Adam et Ève, car l’amour ne peut être que libre…

Voilà pourquoi, dans le cadre du grand conflit dans lequel Dieu est mis en accusation par Satan à propos de son caractère, ces deux arbres devaient être placés dans le jardin. Dieu savait les risques que cela représentait, mais son amour et sa justice se sont manifestés de la manière la plus extraordinaire qui soit, à travers le plan de sauvetage de l’humanité en Jésus-Christ, thème central de toute la Bible.

 

Vous êtes ici : Accueil